MENU

Maisons du Nord propose et conçoit des plans conformes à la réglementation RT 2012.

• Pourquoi a-t-on créé une nouvelle réglementation thermique ?
Les réglementations thermiques ont pour but de limiter la consommation énergétique des logements. La RT2012, élaborée par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, a pour but de réduire à peu près par trois la consommation d'énergie primaire (de 150 kWh/m2/an en 2005 à moins de 50 kWh/m2/an) pour les nouvelles constructions.

• Qu'est-ce que l'énergie primaire ?
L'énergie primaire est l'ensemble des produits énergétiques non transformés, exploités directement ou importés. Ce sont principalement le pétrole brut, les schistes bitumineux, le gaz naturel, les combustibles minéraux solides, la biomasse, le rayonnement solaire, l'énergie hydraulique, l'énergie du vent, la géothermie et l'énergie tirée de la fission de l'uranium.

• Quels sont les concepts derrière ce nom RT2012 ?
La RT2012 s'appuie sur trois axes et sur trois calculs :

> Performance globale de l'habitation (Bbio).
Limiter les besoins énergétiques du bâtiment par une conception bioclimatique
La conception d'une maison doit être étudiée en amont pour permettre de profiter au mieux de l'emplacement. Ainsi, les pièces habitées seront placées au Sud, tandis que le garage pourra se trouver au Nord. Tout devra être fait pour que la maison puisse être au maximum autonome en énergie (isolation, baies vitrées au Sud, protection contre le froid au Nord, etc.).

> La maîtrise des consommations énergétiques (Cep).
Des équipements performants pour une consommation énergétique réduite
L’étude thermique détermine les besoins en énergie et détermine la consommation maximale d'énergie d'un bâtiment. La consommation conventionnelle d'énergie maximale (cep max) est de 50 kWh/m2/an. Cependant, quelques aménagements spécifiques peuvent avoir lieu en fonction du type de bâtiment, sa situation géographique, etc. Cette exigence impose, en plus de l’optimisation du bâti exprimée par le Bbio, le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement.

> Respect du bien-être (Tic).
L’exigence de confort d’été dans les bâtiments non climatisés
Même s'il faut conserver la chaleur en hiver, il faut la faire sortir en été (ou bien ne pas la faire rentrer). Ce troisième axe réfléchit donc au confort des habitants durant la période estivale. Cela se fait par la valorisation des protections solaires, de l'inertie et de la conception de l'habitat.

 


• ATTESTATION DE CONFORMITE RT 2012
Elle est transmise au plus tard à l’achèvement des travaux par le maître d’ouvrage.
Le code de l’urbanisme prévoit qu’elle peut être jointe à la déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux (DAACT), à retourner en mairie à la fin du chantier

L’attestation RT 2012 de fin de travaux repose obligatoirement sur une étude thermique du bâtiment, que seuls les professionnels cités par le code de la construction et de l’habitation sont habilités à faire.
L’attestation de fin de travaux passe également par la certification et la visite sur site d’un professionnel agréé par le Ministère du Développement Durable qui effectuera :
• un test d’infiltrométrie (contrôle de l’étanchéité à l’air du bâtiment)
• un contrôle visuel pour vérifier différents points (le nombre et type de générateurs de chaleur, système de ventilation…)


• TEST D'ETENCHEITE A L'AIR
Principe de fonctionnement :
Avec la RT 2012, le traitement de l’étanchéité à l’air devient obligatoire pour l’ensemble des bâtiments d’habitation. Le test permet de mesurer la quantité d'air rentrant dans un bâtiment et de situer les fuites d'air.


• Qu’est-ce que l’étanchéité à l’air des bâtiments ?
L’étanchéité à l’air d’un bâtiment correspond à la capacité de l’enveloppe du bâtiment à laisser passer de l’air par infiltrations parasites lorsqu’il y a une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment. Cette différence de pression peut résulter du vent, d’une différence de température entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.

Une généralisation du test de la « porte soufflante » pour vérifier l’étanchéité à l’air
La RT2012 demande au maître d’ouvrage des performances élevées, et la réalisation de tests permettant de garantir la bonne étanchéité à l’air du bâtiment réalisé.

En particulier, le test dit « de la porte soufflante » est généralisé. Ce test, qui consiste à mettre en dépression le bâtiment grâce à une soufflerie installée sur la porte d’entrée, permet de déceler les éventuels défauts d’étanchéité de l’enveloppe, généralement localisés au niveau des menuiseries extérieures, et plus particulièrement au niveau de la liaison entre le mur et le dormant de la fenêtre.

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?